2

Nougat au miel et aux amades

Posted by Kaléas Fé on 06/01/2012 in Secrets de cuisine |

J’ai toujours été une fan de nougat. Bien que ce soit une gâterie relativement peu connue au Québec (si on compare au fudge), à mes yeux, c’est l’élite des «confiseries».

J’aime bien faire le mien à base de miel non pasteurisé. Le miel est un des seuls produits pour lequel la pasteurisation n’est pas synonyme de qualité.

Le miel peut être consommé pasteurisé ou non. Le miel contient très peu d’humidité et beaucoup d’acidité, ce qui signifie que les bactéries ne peuvent y survivre. C’est pourquoi, contrairement au lait et au jus, le miel n’est pas pasteurisé pour des raisons de salubrité alimentaire, mais plutôt de qualité. En effet, la pasteurisation du miel réduit les risques de fermentation et retarde sa cristallisation.

Source: http://www.agriculture.technomuses.ca/francais/les-abeilles/l-apiculteur/pasteurisation.php

Et chez moi, le miel n’a pas le temps de cristalliser, alors je reste au plus naturel qui soit! 🙂

Et juste pour nous déculpabiliser de préparer des bonbons contenant une aussi grande quantité de miel, je me permets de vous citer quelques faits intéressants:

  • Composé à plus de 80 % de glucides, c’est un aliment riche en énergie et relativement pur. En fait, on y retrouve principalement deux sucres : le fructose et le glucose, deux sucres simples qui ne nécessitent aucune digestion et qui sont facilement et directement assimilés par le corps. Le miel contient également une faible quantité de potassium, de même que des traces de quelques autres nutriments.
  • Le miel aurait possiblement un effet prébiotique sur le corps humain en améliorant la croissance, l’activité et la viabilité des bifidobactéries et des lactobacilles de la microflore intestinale, des bactéries importantes pour une bonne santé.
  • Le miel est une source alimentaire d’antioxydants2. La majorité de ces antioxydants sont des flavonoïdes. Ces derniers interagissent dans la neutralisation des radicaux libres du corps, permettant ainsi de prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de certaines maladies neurodégénératives.

Source:http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=miel_nu

Bon, soyons raisonnable: il s’agit d’un bonbon à base de miel… mais c’était des faits intéressants à partager! 🙂
(et pratique à savoir lorsqu’on a besoin de se déculpabiliser! 🙂 )

 

Vous pouvez utiliser un miel aromatisé pour faire votre nougat, il en sera bonifié! 🙂

Pendant quelques années, j’ai utilisé une recette de nougat très tarabiscoté et franchement pas agréable à faire… Puis est venu la recette de Ricardo (un cœur d’anges chante au ciel). C’est celle que je vais vous partager aujourd’hui avec quelques adaptations personnelles.

Pendant quelques instants le démon sur mon épaule gauche m’a presque convaincu de vous partager la recette la plus difficile, mais… Nah, je ne suis pas aussi méchante que ÇA! (Quoique…)

Nougat au miel et aux amades

Vous allez avoir besoin de:

  • 2 feuilles de papier azyme (pour les Québécoises: retailles d’Hosties)
  • 250 ml de sucre blanc
  • 125 ml de miel
  • 60 ml d’eau
  • 1 blanc d’œuf
  • 375 ml d’amandes émondées

 

  1. Tapissez le fond d’un moule à pain de pellicule plastique et huilez légèrement (avec une huile à l’arôme légère) la pellicule (oui, la préparation va être aussi collante que ça! 🙂 ).
  2. Taillez deux bandes de papier azymes une pour poser au fond du moule et une pour poser sur le dessus. Laissez celle du «fond du moule» au fond du moule, ça vous évitera de l’oublier le temps venu… 🙂
  3. Préparez un sirop avec l’eau, le sucre et le miel dans une casserole. Portez à ébullition sans remuer. Retirez du feu lorsque le thermomètre à bonbons indique entre 150° et 156°c. Mon nougat idéal se trouve à 154°c; à 156°c, il est un peu cassant; à 150°c, je le trouve un peu mou… Soyez attentif, il se peut que le sirop augmente de quelques degrés après que vous l’ayez sorti du feu…
  4. Pendant que le sirop chauffe, battez le blanc d’œuf pour qu’il devienne mousseux. Lorsque le sirop est prêt, on le verse sur l’œuf, tout en continuant de battre la préparation. Faites très attention aux éclaboussures, à 150°c vous allez trouver que c’est chaud et que ça fait très mal, croyez-moi…
  5. Fouettez 4 à 5 minutes (évitez donc cette recette pendant le match de hockey télévisé de votre conjoint…).
  6. À basse vitesse ou à la spatule, ajoutez les amandes et versez rapidement dans votre moule (vous avez bien laissé la feuille azyme dans le fond?). Mettez de l’eau froide sur le bout de vos doigts et si votre préparation le permet, lissez la avec vos doigts.
  7. Ajoutez la deuxième feuille de papier azyme sur le dessus.
  8. Laissez refroidir toute la nuit et coupez en petites portions…
  9. Roulez les côtés collants dans un peu de sucre en poudre…

Et régalez-vous!

Alors… Êtes-vous fan de nougat?

 

Quelques liens intéressants à propos du miel:
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=miel_nu
http://www.apiservices.com/articles/fr/chimie_miel.htm
http://www.radio-canada.ca/actualite/lepicerie/docArchives/2003/12/04/reportage.shtml
http://www.agriculture.technomuses.ca/francais/les-abeilles/qu-est-ce-qu-une-abeille/default.php

 

 

Tags: ,

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2012-2017 Les petits secrets de Kaléas Fé All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.3, from BuyNowShop.com.